• Chapeau La Poste !

    Chapeau La Poste !Quand je dis "La Poste", il faut comprendre "les postières et les postiers", ceux et celles qui font tourner la boutique tous les jours, dans des conditions souvent difficiles, ceux et celles dont le travail alimente les profits dont la poste se sert, avec l'argent du CICE, pour "réorganiser, rationaliser, moderniser", bref, tous les vocables modernistes pour dire "supprimer de l'emploi".

    Il arrive parfois que la goutte d'eau faisant déborder le vase, les "petites mains" qui travaillent dur, trop, trop longtemps, se révoltent lorsqu'on veut leur imposer un allongement de leur durée de travail doublé d'une perte de salaire : une pause méridienne non rémunérée, doublée de la perte de la prime repas. Une perte sèche sur les deux tableaux !

    Cela donne 31 jours de grève et de blocage des centres de tri du Havre-Aéroport et du Centre-Ville, dont 28 avant que la direction, sous la pression du président du tribunal de grande instance du Havre (TGI) ne daigne accepter une négociation !

    Il faut noter qu'il n'est pas banal de voir un président de tribunal s'investir ainsi dans des négociations, afin d'éviter d'avoir à rendre des ordonnances comme celle qui aurait pu astreindre les délégués syndicaux à payer 1000 euros par jour par infraction constatée, commise par n'importe qui, ou une ordonnance de référé qui aurait pu conduire au déblocage y compris par l'usage de la force. Un président souvent agacé par l'attitude de La Poste, comme par exemple lorsque la direction a prétendu ne rien pouvoir faire sur le paiement des jours de grève. Finalement, sous l'impulsion du magistrat, il a été convenu qu'un tiers serait décompté d'un coup, une autre tiers étalé par le biais d'une avance remboursable par 10ème et le dernier tiers serait payé par la Poste. Cela concernera tous les grévistes de l'établissement et pas seulement de l'Aéroport et aucune plainte ne sera déposée ni aucune procédure disciplinaire engagée à l'encontre des grévistes. La contrepartie demandée par le président du tribunal était la levée des blocages et la reprise du travail vendredi matin.

    Au final, même si on ne peut pas parler de victoire, la lutte a quand même permis d'ouvrir des négociations qui doivent se poursuivre. Il était difficile de faire mieux, face à l'intransigeance de la direction, face aux pressions énormes pesant sur les délégués syndicaux et sur les grévistes eux-mêmes. Les postiers et postières peuvent être fiers, fières, de leur lutte, qu'ils et elles ont menée dans l'unité jusqu'au bout.

    Le point de départ des négociations, proposé par la direction, sera le suivant (source : délégués syndicaux) :

     

    • 8 tournées "Quartier Lettre" (QL)  au lieu de 16 en méridienne (ça doit encore évoluer)
    • Pas de diminution du nombre de repos à la distribution (revendication satisfaite)
    • Pour les agents TTF ("Trieuse de la Tournée du Facteur"), la Poste s'engage à les mettre en priorité sur les épreuves de Code de la route. Prévoir 27h de formation par semaine pour l'ensemble, sinon les postes proposés risque de n'être que de la distribution.  (ça doit encore évoluer).
    • Repos supplémentaires pour les "inaptes" : 1 repos glissant toutes les 2 semaines au lieu d'un repos tous les mois (revendication satisfaite)
    • Maintien du samedi sur 2 pour la cabine : 1 samedi sur 2  au lieu d'un samedi sur 4 à l'origine (revendication satisfaite)
    • Maintien des horaires de prises de service à la distribution permettant le bénéfice de l'indemnité de collation : les horaires ne bougent pas, la Poste parle de compensation financière mais n'a proposé jusqu'à présent que des cacahuètes (ça doit encore évoluer)

    Les choses ont donc bougé. Face à une direction intransigeante,  qui a tenté de remplacer les grévistes par des dizaines de cadres de la région, y compris par le directeur régional lui-même, dans une lutte inégale où les militants étaient menacés de devoir payer 1000 euros par jour pour le blocage, les grévistes ont mené une magnifique mobilisation qui impose le respect à tous.

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :