• Novandie à Maromme : un plan social sans fondementsTout le monde connait Mamie Nova et Bonne Maman. C'est à Maromme que l'usine NOVANDIE produit leur gamme  de yaourts brassés. Ces marques, ainsi que l'usine, appartiennent au groupe ANDROS. 

    Le 28 juin, c'est avec stupeur et révolte que les délégué-e-s au comité central d'entreprise ont appris que 2 des 5 sites français allait faire les frais d'un plan de "sauvegarde" de l'emploi (PSE) : 116 postes seraient supprimés à Maromme (63 à l'usine et 53 au siège social), et 62 autres seraient supprimés à Savigné l'Evêque dans la Sarthe.

    D'après la direction, ce plan serait dicté par une forte baisse de consommation des produits laitiers, qui entraine une perte financière importante.

    Lire la suite...

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Quelques fleurs...A peine élu, le 18 février 2016, j'avais rencontré, avec Céline Brulin, le comité de défense du bac de Quillebeuf ainsi que le maire de la commune au sujet du bac, menacé par un désengagement du département de l'Eure dans son financement. Voir (ou revoir) le compte-rendu de cette entrevue.

    Le 6 mai de la même année, le risque de disparition du bac étant de plus en plus palpable, j'écrivais sur ce même blog "la région doit s'engager !", et  avec mes collègues conseiller-e-s régionaux-ales de notre groupe(1), nous avons envoyé une lettre circonstanciée à Hervé Morin, pour lui demander cet engagement de la région, afin de pallier le désengagement prévisible de l'Eure, lettre que vous pouvez relire ici, dans sa version "brute".

    Lire la suite...

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • 18 juin : assemblée plénière, CIO, Hospitaliers, Cheminots...Le 18 juin 2018, au carré des Docks au Havre, avait lieu la réunion plénière du conseil régional. Au menu, 29 délibérations ! Parmi celles-ci, il en est quelques unes qui méritent qu'on s'y attarde, d'autant qu'elles rentraient en résonance avec les rassemblements qui ont eu lieu toute la matinée devant la salle.

    les premier-e-s à exprimer leur préoccupation ont été les agent-e-s des CIO, qui ont distribué un tract à l'entrée. Les CIO vont en effet sortir de l'éducation nationale, pour être donnés aux régions, ce qui équivaut à une régionalisation du service de l'information et de l'orientation. Il y avait justement une délibération à ce sujet ( voir ce lien, pour les courageux-euses qui veulent la lire en entier). Elle n'était évidemment pas présentée aussi abruptement, puisqu'elle traitait de l'orientation professionnelle des demandeurs d'emploi, mais lorsqu'on lit toutes les petites lignes, on s'aperçoit que la région veut reprendre à son compte toutes les prérogatives des CIO, une bonne partie des celles de Pôle Emploi, et qu'elle prétend également à un rôle de référent pédagogique dans les centres de formation ! Il m'incombait de faire l'intervention au nom de notre groupe à ce sujet. Vous pourrez la lire sous ce lien. Nous avons voté contre cette délibération.

    Lire la suite...

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Retour sur l'assemblée plénière du conseil régional du 18 décembreCette séance, marathon comme beaucoup, avait à son ordre du jour beaucoup de points importants. Notre groupe y a fait 12 interventions, dont 4 par votre serviteur.

    Rappelons que depuis la démission de Sébastien JUMEL pour cause d'élection à la chambre des député-e-s, nous ne sommes plus que 4 : Marie-Jeanne GOBERT (PCF-Calvados), Céline BRULIN (adjointe au maire de Bolbec, PCF), Joachim MOYSE (maire de Saint-Etienne-du-Rouvray depuis la démission d'Hubert Wulfranc élu député, PCF), et moi. Cela rend notre travail encore plus compliqué.

    Dans le même temps, les Verts se renforcent et vont passer de 3 à 4, avec l'arrivée de François DUFOUR, ancien porte-parole national de la confédération Paysanne de 1996 à 2000, co-fondateur d’ATTAC. Cette arrivée est due à la démission de Stéphane TRAVERT (ex-PS), nommé ministre de l'agriculture et de l'alimentation.

    Lire la suite...

    Partager via Gmail

    2 commentaires
  • Ce fut une séance marathon : 38 délibérations. Il faut dire qu'alors qu'il y avait une séance à peu près tous les mois depuis le début de l'année, cette fois, il a fallu laisser passer les élections. Force est de constater que les intérêts de la population de la région passent après les campagnes politiques des uns ou des autres.

    Lire la suite...

    Partager via Gmail

    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique