• Grève à la poste du Havre

    Grève à la poste du HavreJe me permets de relayer ci-dessous le message d'un responsable syndical de La Poste, qui explique mieux que je ne pourrais le faire pourquoi les postiers du Havre-Aéroport sont en grève, depuis le 13 septembre

    En tant que conseiller régional d'Ensemble ! j'exprime ici, en mon nom et celui de mon mouvement, notre total soutien à cette lutte. Un rassemblement intersyndical est prévu devant le site,  31 rue du Capuchet, vendredi 23 à partir de 6h30, rassemblement auquel tout le monde peut venir apporter son soutien, exprimer son ras-le-bol des attaques incessantes contre les services publics et leurs salarié-e-s.

    voici le message :

    " Les postiers du Havre Aéroport sont toujours en grève contre le projet de restructuration de leur centre prévu le 22 novembre prochain. La grève dure depuis mardi 13 septembre. Pour rappel, ils se battent contre l'instauration de la "coupure méridienne" qui les obligerait à interrompre leur tournée pour revenir au centre pendant 3/4 heure ou 1 heure pour déjeuner et repartir ensuite pour finir vers 15h30 - 16h00. Comme d'autres bureaux ailleurs dans d'autres régions, ils ne veulent pas de ce régime de travail qui sucre la pause de 20 minutes payée et comptabilisée dans le temps de travail, au profit de cette "coupure" non rémunérée. Ils appréhendent les journées pluvieuses (comme on en connait en Normandie) où ils n'auront même pas le temps de sécher avant de repartir  - épuisés - en tournée. Les facteurs considèrent que la distribution tardive du courrier qui résultera de cette réorganisation ne contribuera pas à améliorer la qualité du service public postal rendu à la population.

     

    Ils se battent aussi pour le maintien des repos et contre les prises de services retardées.

     

    Le bilan emploi est loin d'être anodin car non seulement la Poste veut supprimer 3 tournées de facteurs, mais elle a aussi décidé de délocaliser l'activité de tri automatique réalisé par les pilotes-machines de ce centre du Havre vers la PIC (Plateforme inter-courrier, NDLR) de Rouen, ce qui alourdit d'autant ce bilan.

     

    Depuis le début de la grève, on assiste à un déferlement de cadres et chefs d'établissement venus de toute la région pour casser ce mouvement et remplacer les grévistes. Certains ont le culot de venir pleurer auprès des représentants syndicaux, déclarant qu'ils ont été "réquisitionnés", ce qui est faux bien entendu. D'autres assument, jusqu'au directeur régional courrier qui est venu jouer les facteurs vendredi matin sous une pluie torrentielle. A croire qu'ils n'ont vraiment rien à foutre dans leur propre centre !

    Les grévistes sont déterminés. Un préavis a été déposé pour la plaque courrier du Havre à compter de vendredi 23 (voir tract intersyndical ici)."

    (photo : Paris-Normandie)

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    1
    Langlois Pascal
    Jeudi 22 Septembre 2016 à 15:26

    En 2015, grâce au CICE, la Poste a perçu 344 millions d'Euros (Politis n°1420) mais en 3 ans a détruit 19000 emplois!  Bref l'argent versé sert à détruire des services publics et des emplois! Cherchez l'erreur!

     

    2
    Jeudi 22 Septembre 2016 à 15:28

    En 2014 c'étaient 350 millions, en 2013, 297. Entre 2012 et 2015, c'est 8% d'effectif en moins pour un chiffre d'affaire en hausse de 6,5%!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :