• Vive notre France !

    Vive notre France, la France sociale, accueillante, anti-raciste, celle pour laquelle nous nous battons depuis des années, des décennies; celle pour laquelle nos anciens se sont battus, et qui hélas, n'a pas encore vu le jour. Ce jour-là, lorsque les classes populaires aujourd'hui opprimées auront pris le pouvoir, lorsqu'une véritable république sociale et solidaire aura été instaurée, par le peuple et pour le peuple, alors sans doute, avec d'autres , je pourrai crier "Vive la France". Et seulement ce jour-là.

    Danièle ObonoIls sont quatre journalistes du Grand Oral de RMC à être tombés à bras raccourcis sur Danièle OBONO, nouvellement élue députée de la 17ème circonscription de Paris, au titre de France Insoumise. Elle est déclarée "coupable" d'avoir signé en 2012 une pétition (quelle horreur !) de soutien au groupe ZEP, attaqué à l'époque par l'AGRIF1 pour avoir intitulé une chanson "Nique la France". On aime ou on n'aime pas. On peut penser que l'expression n'est pas très raffinée. Qu'importe, la liberté d'expression ne se vend pas à la découpe, et c'est à ce titre que Danièle, avec d'autres, avait signé cette pétition, pour le respect des libertés fondamentales. Sur le fond, on remarquera que ce n'est pas n'importe quelle France que le groupe prétendait niquer, c'est exactement celle contre laquelle on se bat. 

    Ces quatre journalistes, par réflexes racistes - même si peut-être ils n'ont pas conscience de l'être - ont harcelé Danièle, lui reprochant son ingratitude alors que " l'école de la république lui aurait permis de devenir ce qu'elle est" . Sous entendu, à moins que je n'aie l'esprit mal tourné : "en tant que femme et noire (double punition), c'est grâce à la France que vous êtes députée, et certainement pas grâce à vos compétences propres !"

    En voulant l'obliger à crier "Vive la France", ils exigeaient par là que Danièle se confonde en remerciements pour tout ce que le pays a fait pour elle, qui sans doute ne le méritait pas !  Si ça ce n'est pas raciste...

    Ce matin sur France Info, c'est Eric Coquerel qui a été attaqué sur le sujet, sommé de désavouer Danièle (sans succès évidemment), et sommé de s'expliquer sur des petites phrases de Jean-Luc Mélenchon (qui des fois, c'est vrai, ferait mieux de tourner sa langue sept fois dans sa bouche comme disait ma grand-mère). De la politique de caniveau. On aura pu attendre mieux d'une radio publique. Eric Coquerel a eu un mal de chien à revenir sur les vrais sujets, comme par exemple l'inscription de pans entiers de mesures de l'état d'urgence dans la loi.

    Je pense pouvoir m'exprimer au nom de tous les collectifs normands d'Ensemble ! pour apporter à Danièle notre plein soutien. Je crains malheureusement qu'elle n'ait d'autres attaques à subir, mais ceux et celles qui espèrent la détruire la connaissent mal.

    En ce qui me concerne, je nique la connerie et le racisme.

    1 - Alliance Générale contre le Racisme et pour le respect de l'identité française et chrétienne, d'extrême-droite comme on peut s'en douter.

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    1
    thierry docaigne
    Vendredi 23 Juin à 16:40

    Contre les racistes comme contre les fachos,toujours d'accord pour soutenir nos alliés.

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :