• La Légion d'Honneur pour Pia Klemp !

    La Légion d'Honneur pour Pia Klemp !Dans la rubrique "humeurs", j'aime partager ce qui, à un moment donné, me fait dire "mais dans quel monde vit-on ? On marche sur la tête !". Aujourd'hui, ça va être très court, mais je trouve quand même ça fort en cacahouète !

    Le parallèle est sidérant, ahurissant, et d'autre mots en "ant". Qu'on en juge.

    Aux Sables d'Olonne, un pêcheur est en difficulté, en pleine tempête. Sept marins de la Société Nationale de Sauvetage en Mer (SNSM) prennent la mer pour le secourir, sans se poser de questions, comme tout homme ou femme dévoué-e aux autres. Hélas, on le sait, trois d'entre eux trouveront la mort dans cette tentative de sauvetage désespérée.

    Ce n'est évidemment pas là que le bât blesse. Comme tout le monde, j'admire le courage de ces hommes et femmes qui se mettent jour et nuit en danger pour sauver la vie des autres, qui plus est dans un milieu qui - pour moi - est le plus hostile des milieux : la mer. J'en frémis... Je sais, c'est un comble pour un Havrais de naissance !

    Jeudi, not' bon président est venu rendre hommage à ces sept hommes, et, après un discours lénifiant comme lui seul sait les prononcer avec les yeux de cocker et la voix sépulcrale de circonstance, il leur a remis les insignes de chevalier de la Légion d'Honneur. Si notre président avait un charisme dépassant ne serait-ce qu'un petit peu celui d'une poule, la République aurait pu sortir grandie de cet épisode. Je suppose néanmoins que les familles et ami-e-s des marins disparus auraient préféré qu'ils soient encore vivants, plutôt que de pleurer leur cercueil affublé d'un ruban rouge.  Triste consolation.

    Ironie de l'actualité : dans le même temps, on apprend qu'une capitaine de navire Allemande, Pia Klemp, passera bientôt en jugement, et qu'elle risque 20 ans de prison. Son crime : avoir sauvé plus de 1000 migrant-e-s en méditerranée ! Et comme si cela ne suffisait pas, elle risque également 15 000 € d'amende par personne sauvée. Pardon, par migrant-e sauvé-e, ce qui n'est pas du tout la même chose. L'une est un être humain, pas les autres, ce qui justifie l'amende.

    La Légion d'Honneur pour Pia Klemp !Pia Klemp, militante des droits de l'humain proche de Die Linke,  a en effet commandé les navires "Juventa" , de l'ONG Allemande Jugend Rettet, saisi en avril 2018 par la "justice" Italienne, et "Sea-Watch 3", de l'ONG également Allemande Sea-Watch. Ces navires infatigables ont parcouru la méditerranée en long et en large, pour recueillir les migrant-e-s en détresse, et l'Italie les accuse de complicité avec des passeurs Libyens !

    Les menaces judiciaires qui pèsent sur Pia Klemp sont un pas de plus dans la criminalisation du sauvetage en mer. Il est évidemment hors de question que nous laissions faire sans rien dire. De nombreuses pétitions circulent pour réclamer l'arrêt des poursuites. Je mets ici en lien celle qui a recueilli pour l'instant le plus de signatures (presque 125 000 à l'heure où j'écris) : pétition pour la libération de Pia Klemp. On notera dans cette pétition un petit anachronisme, mais sans importance : à ma connaissance, et sauf erreur de ma part, Pia Klemp n'est pas encore condamnée. Mais son procès ayant lieu en Italie, tout est à craindre. 

    Tout le monde a donc compris pourquoi on marche sur la tête : dans la même semaine, on décore des marins qui sauvent des vies, et 1000 kilomètres plus loin, mais toujours en Europe, on emprisonne et condamne à plus de 15 millions d'euros d'amende, une capitaine de navire qui sauve des vies ! 

    Comme dirait notre brave président à la conférence de l'OIT, sans même avoir l'air de se foutre de nous, "Ce capitalisme [est] devenu fou !".

    Mon titre était évidemment une blague : je ne pense pas que Pia Klemp réclame la Légion d'Honneur ! Sans doute serait-elle satisfaite qu'on la lave de tous les "crimes" dont on l'accuse, et, pourquoi pas, qu'on la considère elle aussi, avec tous ses membres d'équipage, comme une héroïne du sauvetage en mer.

     

    « Non à la 5G !
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :