• La Poste, service public pour toutes et tous, partout : j'ai signé cet appel. Et vous ?

    La Poste, service public pour toutes et tous, partout : j'ai signé cet appel. Et vous ? Plus de 100 suicides ou tentatives de suicide de facteurs et factrices en 10 ans, grèves à répétition, absentéisme en hausse : On ne peut pas dire que La Poste soit une entreprise où il fait bon vivre. La Poste, c'est plus de 4000 suppressions d'emplois par an alors qu'elle a touché plus de 300 millions de CICE. C'est une direction qui n'a qu'un mot d'ordre : mettre les syndicats à genoux, maltraiter ses salariés pour leur faire comprendre qu'ils et elles ne sont plus au service des usagers, mais au service d'objectifs de rentabilité, qu'ils et elles doivent accepter d'être "optimisé-e-s". Le but ultime recherché, c'est bien la désagrégation de ce qui reste de public dans ce service, afin de donner au privé les secteurs qui auront été rentabilisés à force de coupes sombres budgétaires, en abandonnant ce qui ne sera toujours pas rentable afin de ne pas concurrencer le privé, déjà fortement présent dans le domaine de distribution des colis, et toujours à l'affut de nouveaux marchés.

     Le capitalisme a toujours fonctionné comme ça : les services publics ne sont pas dans ses gênes, et c'est pour lui autant de terrains de chasse. Lorsqu'il trouve dans les gouvernements une oreille attentive (ou "intéressée") qui veuille bien lui ouvrir toutes grandes les vannes, alors jamais il n'est plus arrogant et avide.

     Pour casser la résistance des salarié-e-s, la direction de La Poste fait montre d'une intransigeance hors du commun. Elle nous montre grandeur nature ce que seront les batailles que nous aurons à mener lorsque les nouveaux "accords d'entreprises négociés" chers à El Khomri rentreront en vigueur, en lieu et place des accords de branche :

     Au printemps, il y a eu 214 jours de grève, un record historique, dans un bureau de poste de Rivesaltes (Pyrénées Orientales). C'était à propos d'une simple réorganisation et d'une diminution du nombre d'emplois. 7 mois de grève pour 11 grévistes qui ont tenu bon et gagné pour un de leurs collègues injustement sanctionné !

     Cet automne, ce sont 3 bureaux de poste du 13e arrondissement de Paris qui ont connu 37 jours de grève. Et bien entendu, le conflit dont on se rappelle tous et toutes,  de 31 jours, avec 200 salariés, dans les centres de tri du Havre. Je ne rappellerai pas ici les revendications, et les points que la future négociation devrait voir mettre à l'ordre du jour, mais c'est en soi incroyable qu'il faille 31 jours de grève rien que pour se faire entendre!

     Si ce sont là les prémices du nouveau  type de "négociation" établissement par établissement, cela promet !

     La poste doit rester un service public de proximité. Dans nombre de secteurs ruraux, l'existence d'un bureau de poste reste souvent la seule présence palpable de la République, hormis la mairie, lorsque les écoles sont fermées au profit des regroupements intercommunaux, lorsque les médecins ont déserté, que les centre médicaux, les hôpitaux et les maternités ont été fermées. Les populations ont déjà le sentiment d'être abandonnées, qu'en serait-il si les personnes âgées ne recevaient même plus leur courrier ? Or il s'avère que le contrat tripartite (Gouvernement, Poste, Association des Maires de France) de présence postale territoriale pour 2017-2020 est en cours de négociation. C'est maintenant que tout se joue !

     C'est pourquoi à l'initiative du "Collectif Poste - Convergence des Services Publics" nous sommes un certain nombre, usagers, usagères, syndicalistes, élus locaux, élues locales, militants associatifs et militantes associatives, à avoir initié un appel pour défendre le service public postal pour toutes et tous, partout.

     Vous pouvez lire cet appel ici :

    La Poste, service public pour toutes et tous, partout : j'ai signé cet appel. Et vous ?

    Et surtout le signer : https://www.change.org/p/la-poste-la-poste-service-public-pour-toutes-et-tous-partout

     Faites passer le message, soyons des milliers à faire pression sur le gouvernement et sur la direction de la poste !

     

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :